French

Approche holistique de la santé


Bien qu’efficace dans différentes situations, la médecine allopathique ne parvient pas à traiter les troubles psychosomatiques et psychiatriques de manière approfondie. Elle s’intéresse aux symptômes plutôt qu’à la cause, les traitant de façon isolée sans considérer l’organisme dans son ensemble.

Shri Mataji a étudié la médecine durant plusieurs années, mais les évènements politiques consécutifs à la partition de l’Inde l’ont contrainte à abandonner ses études. La tradition indienne de l’ayurvéda est une approche holistique (globale) de la santé qui reconnaît le lien entre spiritualité et santé.

 Cette Kundalini, lorsqu’elle traverse les six centres, les illumine, les nourrit et les intègre – ainsi, vous vous sentez bien. Ce n’est pas comme si une partie du corps était traitée et qu’une autre était négligée – c’est un équilibre global et complet. Et elle vous place sur la voie centrale de l’équilibre.
Discours de félicitations, Mars, Delhi, 1992
Suivant cette approche, Shri Mataji a redécouvert un système énergétique subtil de canaux et de plexus nerveux qui gouvernent l’ensemble du corps humain. Elle a également réalisé ce qu’est la clef de ce système : une énergie féminine nourrissante appelée Kundalini dont il est question dans les écritures indiennes ancestrales. Shri Mataji a étudié le comportement humain, et les effets de cette énergie sur le système subtil. Elle a vu de quelle manière un déséquilibre énergétique pouvait entraîner des déséquilibres aux niveaux physique, mental et émotionnel, ce qui a pour conséquence une mauvaise santé.
 
Shri Mataji a souligné que le but de Sahaja Yoga n’est pas de guérir, même s'il a des vertus curatives, mais d’éveiller et d'entretenir cette énergie, cette conscience, au moyen de la Réalisation du Soi.

Lors de ses conférences, Shri Mataji a présenté ce système d’énergie intérieure comme une hypothèse, encourageant le public à ne pas l’accepter aveuglément, mais plutôt à l’expérimenter avec un esprit ouvert. En conséquence, de plus en plus de médecins et de scientifiques ont pratiqué Sahaja Yoga et ont constaté d’importantes améliorations de leur état de santé. Certains ont mené des études dans divers pays et différents contextes scientifiques, puis publié dans des revues médicales.
 
Ainsi, le docteur Ramesh Manocha, un médecin généraliste et chercheur dans l’Unité de Thérapies Naturelles de l’Hôpital Royal pour les Femmes de Sydney, Australie, a fait état de résultats convaincants sur les effets de la méditation Sahaja Yoga dans le traitement et la prévention de troubles comme l’hypertension, ceux liés à la ménopause[1] , le stress[2], l’hyperactivité [3] et l’asthme[4]. D’après le docteur Manocha, le silence du mental qui s’établit lors de la méditation est associé à un modèle unique d’activité physiologique..   Meditation Improves Mental Health

Il spécifie que parmi de multiples méthodes de méditation et de techniques de relaxation, la méditation Sahaja Yoga a prouvé une efficacité élevée en termes d’effets thérapeutiques.

En 1996, Shri Mataji a fondé le "Centre Sahaja Yoga International de Recherche et de Santé" à Belapur près de Mumbai, en Inde. Ce dispensaire continue de soigner des patients locaux et étrangers qui bénéficient de diagnostics et de traitements sur la base des techniques de Sahaja Yoga, en complément de soins médicaux traditionnels ayurvédiques et allopathiques. Un groupe ayant pratiqué la méditation dans le Centre de Santé, a montré des améliorations significatives au niveau de la qualité de la vie, de la diminution de l’anxiété et de la pression artérielle, en comparaison d’un autre n’ayant reçu que le traitement conventionnel.[5]

Shri Mataji a décrit le système subtil humain comme étant un arbre inversé dont les racines sont dans le cerveau et dont les branches ainsi que les fruits, se trouvent dans le corps. Les racines du système énergétique se trouvent dans le cerveau. Elles absorbent l’énergie spirituelle cosmique afin de nourrir les branches de l’arbre. Durant la méditation, il y a de constantes interactions entre le système subtil du cerveau et les centres d’énergie dans le corps, ce qui aboutit progressivement à un équilibre du corps et de l’esprit. Afin de maintenir cet arbre en bonne santé, il nous faut puiser notre énergie par les racines qui se trouvent dans le cerveau, et c’est ce qui se produit avec la pratique de la méditation Sahaja Yoga.

Si vous devez soigner un arbre et que vous commencez à mettre un médicament sur les feuilles, il ne sera jamais guéri. Vous devez aller aux racines.
Melbourne, 1991






[1] ^ Manocha1 R, B. Semmar, D. Black : une étude pilote d’une «forme de méditation avec silence mental» pour les femmes en périménopause. Journal de psychologie clinique dans les milieux médicaux. Sep 2007; 14 (3): 266-273

[2] ^ R. Manocha, D. Black,  J. Sarris, C. Stough: essai randomisé contrôlé de méditation pour le stress au travail, l'anxiété et humeur dépressive chez les travailleurs à temps plein. Evid Based Complement Alternat Med. 2011; 2011: 960 583. Epub 7 juin 2011

[3] ^ L.J. Harrison, R. Manocha, K. Rubia: la  Méditation Sahaja Yoga comme programme de traitement de la famille pour des enfants atteints d'un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité. Clinical Child Psychology and Psychiatry, 2004; 9 (4): 479-497

[4] ^ R. Manocha, G.B. Marks, P. Kenchington, D. Peters, et al.: Sahaja yoga dans la gestion de l'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé. Thorax. Février 2002; 
57 (2): 110-5

[5] ^ S.C. Chung, M.M. Brooks, M. Rai, J.L. Balk, S. Rai: les effets de la Méditaiton Sahaja yoga sur la qualité de vie, l'anxiété, et le contrôle de la pression artérielle. J Altern Complement Med. juin 2012; 18 (6): 589-96

Top