French

Les jeunes années

Shri Mataji et Gandhi

 
Shri Mataji durant l'enfanceLe Mahatma Gandhi a profondément marqué tous ceux qu'il a rencontrés, y compris une petite fille qui avait l'habitude de venir s'installer dans son ashram. Cette petite fille s'appelait Nirmala et il l'avait surnommée Nepali à cause de son air népalais.

Dès l'âge de sept ans, Nirmala a passé beaucoup de temps avec Gandhi dans son ashram. "Il s'asseyait auprès de moi et, très sérieusement, me questionnait très gentiment" se rappelle Shri Mataji qui l'accompagnait souvent dans ses promenades matinales aux aurores, avant les prières collectives.

“Shri Mataji disait de lui que: "C’était un maître terriblement dur mais également une personne extrêmement aimante et charitable. Il me parlait toujours comme s'il s'adressait à une grand-mère et avait l'habitude de discuter avec moi de beaucoup de choses – au plus grand étonnement de tous les autres – comme si j'étais plus sage que quiconque. Et il disait que  certains enfants pouvaient se révéler être de meilleurs conseillers que des personnes plus âgées.”
 
Shri Mataji a plus tard vanté les mérites de Gandhi pour avoir remis en valeur les bases du dharma – la religion intérieure et la droiture - en Inde. Il a encouragé les gens à explorer la Bible, à comprendre la Bhagavad Gita, à connaître tous les grands écrits et les personnalités importantes dans le monde, et à les appréhender d'une façon intégrée.

Grâce à ses conversations avec Gandhi, Shri Mataji a exploré la nature innée de la personnalité humaine, mais aussi les moyens d'aboutir à la libération sociale et spirituelle. Interrogée sur son expérience avec Gandhi, elle a rapporté l'une de leurs conversations. Gandhi avait des règles strictes, il obligeait les gens à se lever dès quatre heures du matin, les faisait jeûner et d’autres choses encore. Et Shri Mataji lui a demandé: "Vous êtes trop strict. Est-ce que tout ceci n’est pas trop ?""

Et Gandhi lui a expliqué qu'il était nécessaire d'avoir une discipline stricte dans ces temps d'urgence, au moment où le mouvement pour la liberté prenait de l’ampleur.
 
Shri Mataji recalls her childhood experiences with Mahatma Gandhi   Shri Mataji lui a alors suggéré: "Tonton, si vous voulez discipliner les gens, pourquoi ne pas leur donner une discipline intérieure ?""

Elle lui a assuré qu'une transformation intérieure était la solution. Gandhi a expliqué: "En premier lieu, libérons-nous de l'occupation britannique. Si nous ne sommes pas libres, de quoi pourrons-nous nous réjouir ? On ne peut pas en parler car les gens vont dire: "Nous ne sommes même pas libres, alors comment pourrions-nous parler de la liberté de l'Esprit ? Nous devrions d'abord nous libérer de toute domination étrangère.""

Au cours des années qui ont suivi, le message de Gandhi s'est largement propagé auprès de tous, allant des fermiers illettrés aux classes plus privilégiées, puis auprès des plus hauts membres de la société. Shri Mataji a pris également part à cette lutte pour la liberté.
 
    Si nous pouvions nous changer nous-mêmes, les tendances du monde changeraient également.
mahatma gandhi

En 1947, l'Inde est finalement devenue une nation libre. Les discussions entre la jeune Nirmala et Gandhi remontaient à longtemps déjà, cependant, juste avant ses derniers jours, Gandhi a demandé à la voir. Shri Mataji s'est souvenu: "Je l'ai rencontré ... il m’a immédiatement reconnue. Il m’a demandé: 'Rejoins-moi après la prière.' Quand je l'ai rencontré, il m’a dit: 'Maintenant, entreprends un travail constructif, accomplis un travail constructif...”


Shri Mataji a continué à étudier les différents problèmes que les êtres humains affrontent, ainsi que les solutions possibles à y apporter. C’est après de longues années que Shri Mataji a démarré son travail de transformation intérieure au moyen de Sahaja Yoga. Tout comme Gandhi avait  éveillé les masses et guidé son pays vers la libération, le travail de Shri Mataji allait transformer des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Le temps de la libération intérieure était arrivé.
 

Shri Mataji speaks to ORF Radio in Vienna, Austria  
         Un chef politique n'a pas à se soucier de l'Esprit ni de la religion, mais Gandhi considérait notre pays comme la terre du yoga…La principale contribution de Gandhi a été d'établir un équilibre chez les gens, de les rendre plus indiens en leur ôtant la mentalité servile qui s'était instillée en nous.

 

Top