French

En parler au monde


Une fois ses filles élevées et installées, Nirmala Shrivastava a pu davantage investir son temps et son attention dans la sphère publique. Alors que son mari dirigeait depuis Londres l´Organisation Maritime Internationale de l´O.N.U., elle a entamé son travail spirituel avec un petit groupe de personnes. On a rapidement appelé Nirmala du nom de Shri Mataji - titre honorifique qui veut dire "Mère respectée" -parce que ceux qui l'approchaient lui reconnaissaient des qualités spirituelles et maternelles exceptionnelles.

Shri Mataji n’a jamais fait payer ses conférences, pas plus que la Réalisation du Soi. Elle a toujours insisté sur le fait que l'éveil de cette énergie, qui est dormante en chacun, était un droit de naissance et ne pouvait donc pas être vendu ni acheté. La méthode de méditation développée par Shri Mataji, qui commence par l'expérience de la Réalisation du Soi, s'appelle Sahaja Yoga. Shri Mataji a d'abord consacré ses efforts au Royaume Uni, en portant son message de petites villes en grandes villes. Elle a traversé le pays, donné des interviews à la radio et à la télévision. Après chaque conférence, elle passait des heures à rencontrer chaque personne une à une, à écouter patiemment l’histoire et les problèmes de chacun et à offrir ses conseils.
  

Shri Mataji shaking the Queen's hand in London, UKC'était sur ce modèle que Shri Mataji s'est déplacée dans les années 80, parcourant l’Europe, l’Australie et l’Amérique du Nord. Elle a enseigné gratuitement Sahaja Yoga à tous ceux qui étaient intéressés et a pris ainsi part à de passionnants débats ou à des sessions de questions/réponses sur le rôle de la spiritualité dans les temps modernes.

Dans les années 90, elle a étendu ses voyages à l'Amérique du Sud, l'Europe de l'Est, l'Asie et les régions du Pacifique.

Elle a reçu de multiples récompenses et honneurs, et des doctorats venant de différentes institutions de part le monde. En 1995, elle a pris la parole à la quatrième conférence mondiale des femmes à Pékin puis aux Nations Unies, où elle s’est exprimée sur la paix mondiale.

En 1997, Claes Nobel a exprimé son admiration pour Shri Mataji et a décrit Sahaja Yoga comme "un point de référence pour déterminer le bien du faux’’ et comme ‘’source d’espoir pour l’humanité’’.



Votre gain, c'est la paix que vous avez établie, l'amour que vous avez développé, la compassion que vous émettez, le nombre de vos relations et le retour des autres montrant que vous avez touché leur vie.
Mumbai, le 14 janvier 1985
Top